Nous intervenons en région Nouvelle-Aquitaine pour des études de définition des plus hautes eaux ou niveau des eaux de nappe EE et EH. 

 La plupart des bâtiments comportant des niveaux sous-terrain sont confrontés à des risques d'inondation et de variations de charges dus à la présence d'une nappe phréatique permanente ou temporaire. Bien souvent ces nappes ne sont pas statiques et leur niveau varie avec les saisons ou les sollicitations humaines.Il est donc nécessaire de savoir si le futur bâtiment sera impacté par ces variations et si oui, jusqu'à quel hauteur. Ces niveaux étaient anciennement nommés Niveau de Plus Hautes Eaux (NPHE), niveau de Plus Basses Eaux (NPBE). Ils conditionnent les équipements de lutte contre les inondations qu'il faudra installer, tels que cuvelage ou pompes de rabattement.

La définition du Niveau des Plus Hautes Eaux nécessite le recoupement de plusieurs types de données, issues notamment de campagne de mesures piézométriques, d'étude bibliographique, d’enquête de voisinage ou encore de visite des points hydrographiques environnants. Ces données permettent de donner la cote du NPHE avec précision, mais également du Niveau de Basses Eaux (NBE) ou du Niveau de Hautes Eaux (NHE), qui sont très utiles dans la conception des bâtiments.

PHREALOG vous propose de déterminer ces niveaux des eaux souterraines pour vos projets de construction, qui pourront être utilisés également pour dimensionner le rabattement de nappe en phase chantier, selon la norme du DTU 14.1, appliquant celles de l'Eurocode 0 et l'Eurocode 7.

  • EB : niveau des basses eaux correspondant au niveau d’étiage, considéré comme permanent.
  • EH : niveau des hautes eaux correspondant à l’amplitude de la crue décennale pour le site.
  • EE : niveau des eaux exceptionnelles ou des plus hautes eaux.

Pour plus d'informations contacter notre responsable au 06 84 08 25 27.

Autres prestations

Rabattement de nappes

Géothermie

Forages

Eaux pluviales

Aller au haut